Historique du Comité de l'AEMA

L'Association à but non lucratif de l'AEMA représente aujourd'hui des municipaux et des parents des quatre structures citées ci-dessous, qui ont la volonté d'offrir de leur temps à la population de l'ouest du réseau AJEMA afin que chaque famille puisse concilier au mieux vie privée et vie professionnelle.

Le comité découle précédemment d'un groupe de parents aubonnois qui en 2000, a la volonté de créer une unité d'accueil pour écoliers à Aubonne. L'association "UAPE Le Rendez-Vous" fut ainsi crée le 4 février 2004.

En janvier 2006, l'UAPE "Le Rendez-vous" d'Aubonne ouvre ses portes avec une capacité de 24 écoliers. Aujourd'hui la structure a une capacité d'accueil pour 60 écoliers de 4 à 10 ans.

En septembre 2006, c'est la structure préscolaire "Cupidon" de Montherod qui sollicite l'Association. Le 16 juin 2008, lors d'une assemblée extraordinaire, l'UAPE d'Aubonne acceptait en son sein la crèche "Cupidon" et changeait de nom en AEMA (Association Enfance Montherod Aubonne) avec une capacité de 15 places. Aujourd'hui la structure a une capacité d'accueil pour 34 enfants la fin du congé maternité é l'entrée à l'école.

En 2012, l'AEMA est contactée par la municipalité de Féchy qui a la volonté d'ouvrir une UAPE dans leur nouveau bâtiment scolaire. L'UAPE "Les P'tits Bouchons" ouvre ses portes en août 2013 avec une capacité de 24 écoliers. Aujourd'hui la structure a une capacité d'accueil pour 48 écoliers de 4 à 10 ans.

Début 2015, l'AEMA est contactée par la municipalité de Gimel pour ouvrir une UAPE sur le site scolaire. L'UAPE "Marais'Cré" a ouvert ses portes le 24 août 2015. La structure a une capacité d'accueil pour 36 écoliers de 4 à 10 ans.

Au 1er janvier 2017, ce n'est pas moins de 295 enfants de 232 familles qui bénéficient d'une place dans une des quatre structures de l'association de l'AEMA.

« J'ai la conviction profonde que le monde de la petite enfance doit recevoir toute notre attention. Des enfants épanouis, respectés, entourés et aimés sont les garants d'une société future toujours plus saine, ouverte et évoluée ».  May Guerraoui