Projet pédagogique

Introduction
Le personnel éducatif est constitué de personnes qualifiées dans le secteur du tertiaire en tant qu'éducateur/trice social(e) (HES) ou de l'enfance (ES) ou dans le secteur du secondaire II en tant qu'assistant(e) socio-éducatif/ve (CFC d'ASE) ainsi que du personnel auxiliaire. Cupidon est une entreprise formatrice au bénéfice d'une autorisation et accueille une stagiaire préalable ainsi que trois apprentis (1ère, 2ème et 3ème année).
Le personnel éducatif met son savoir au service des enfants et des parents. Il porte un regard bienveillant sur le développement des enfants, gère tous les moments d'une journée liés à la prise en charge des enfants, organise des activités pédagogiques sous une forme ludique en vue de favoriser l'autonomie, la motricité fine et globale, la créativité, l'estime de soi, et les relations sociales.
Le projet pédagogique a été réfléchi et mis en place par le personnel éducatif. Il peut en tout temps être réajusté pour correspondre au mieux aux besoins de tous. Il est axé notamment sur la socialisation de l'enfant en l'aidant à grandir et acquérir ses propres compétences. Le personnel éducatif est attentif sans être intrusif. Il veille tout particulièrement à respecter le rythme de chaque enfant afin qu'il puisse s'épanouir à son gré.


L'intégration
Quand un enfant arrive dans la structure, le personnel éducatif organise sur le 1er mois de l'accueil de ce dernier, un plan d'intégration progressif afin que l'enfant puisse s'habituer gentiment, cela demande de la souplesse dans les horaires des parents. L'enfant va apprendre à s'approprier les lieux, faire connaissance avec les copains et le personnel éducatif. Un enfant qui se sent en sécurité va pouvoir trouver sa place au sein du groupe. Le but d'une intégration est que l'enfant puisse se séparer de son parent tout en ayant conscience que celui-ci reviendra le chercher, cela peut paraitre évident pour les parents mais, pour le petit enfant, cela passe par un apprentissage.


A l'arrivée
A l'arrivée d'un enfant, le parent communique toutes les informations nécessaires au bon déroulement de la journée au personnel éducatif, telles que changements de rythme ou d'habitudes. Ses informations sont gardées et transmises à tout le personnel du groupe afin d'avoir une parfaite connaissance de chaque enfant confié.
Les vestiaires sont à disposition des parents à partir de 7h15 afin de permettre aux enfants et aux parents de se dire au revoir. Le personnel éducatif ouvre les portes des salles à 7h30. Pour des raisons légales, la garderie ne peut pas prendre en charge les enfants plus tôt car c'est à cette heure que débute le contrat d'accueil.


La séparation
Tout ce qui est en rapport avec la préparation de l'enfant dans la perspective de la séparation est important pour l'enfant car cette dernière peut être douloureuse, même si ce n'est pas quelque chose de négatif en soi. C'est une épreuve indispensable pour le mener vers l'autonomie.
Afin d'assurer une bonne qualité des rapports entre parents, enfants et personnel éducatif, il est important que le parent prenne le temps, avant d'arriver à la garderie, d'expliquer à son enfant ce qui va se passer, qui viendra le rechercher et à quel moment de la journée. Les parents sont priés de ne jamais partir en catimini.

« La séparation ne veut pas dire qu'on ne s'aime plus, mais qu'on s'aime suffisamment pour se quitter et se retrouver » Jean Epstein


La nurserie
Le personnel éducatif est particulièrement sensible aux soins prodigués aux petits enfants comme les repas ou lors des changes. Un enfant qui se sent en sécurité va pouvoir appréhender le monde en toute sérénité.
Le personnel éducatif favorise l'autonomie c'est pourquoi il a mis en place dans l'espace nurserie du matériel spécifique tel qu'un tapis mousse aggloméré au sol afin que les petits enfants, soigneusement installés, puissent se mouvoir sans entrave en toute liberté. Ils ont à leur disposition divers objets de matière et de textures différentes, des jeux à encastrer, à empiler, des livres d'éveil, ceci afin de stimuler leurs sens notamment ceux de la coordination des mouvements et de la préhension.
Le personnel éducatif respecte le rythme et l'évolution de chaque enfant, c'est pourquoi il n'installe pas un enfant dans une position qu'il n'a pas encore acquise de lui-même. C'est contraire à la pédagogie de Cupidon.


La garderie
Le personnel éducatif est là pour proposer des activités et non pas les imposer car susciter chez l'enfant l'envie de faire est bien plus gratifiant.
Le matin et l'après-midi, le personnel éducatif organise des activités libres ou à thème. Il arrive parfois qu'un enfant ne souhaite pas faire l'activité que propose son groupe mais plutôt autre chose. Si, après négociation, l'enfant ne change pas d'avis, ou s'il est fatigué, ou simplement pas motivé, il n´est pas contraint de le faire.
Il est autorisé à entreprendre une autre activité ou simplement a le droit de ne rien faire, ce qui se révèle, pour l'enfant, tout aussi intéressant et respectable à l'exception des sorties où là l'enfant doit suivre le groupe car en aucun cas il ne peut rester seul.
La notion de choix est très importante dans le développement des enfants, elle favorise l'estime de soi ainsi que la prise de conscience que son avis compte au sein de la collectivité.
Cupidon a mis en place un planning annuel d'activités qui est le fil conducteur dont le personnel éducatif se sert pour la mise en place d'activités ludiques et thématiques telles que les ateliers bricolages, les moments d'accueil en groupe, les histoires et les chansons proposées aux enfants.
Ce fil conducteur n'empêche pas le personnel éducatif de proposer d'autres activités que celles indiquées dans le planning. La plupart des bricolages sont conçus avec du matériel de récupération ou divers végétaux trouvés principalement lors de balades.



Les repas

Le petit déjeuner
Le petit déjeuner est proposé de 7h30 à 8h30 en garderie et de 8h à 9h en nurserie, il est proposé sous forme de buffet, avec au choix : plateau de fruits, cornflakes, boissons, jus, chocolat chaud ou froid, lait, yogourt ainsi que des tartines au miel, confiture ou pâte à tartiner.

La collation
Tous les jours, une collation fruitée est proposée aux enfants avec des fruits de saison.

Le repas de midi
Le repas doit être un moment de plaisir, de partage et de découverte. C'est pour cela qu'à Cupidon, aucun enfant n'est obligé de manger. Notre travail est de stimuler et d'intéresser les enfants à la découverte du goût et du plaisir de manger. A aucun moment, le personnel éducatif ne fera du chantage ou de menaces pour faire manger un enfant. Nous restons convaincus que par la valorisation des produits et l'introduction de la notion de choix chez l'enfant, nous obtenons de meilleurs résultats.
L'intendante de la garderie prépare chaque jour une soupe différente pour tous les enfants des trois groupes, en plus des purées pour les bébés et du menu traiteur pour les trotteurs et grands.

La confection de purées
L'intendante cuisine et prépare les purées au quotidien pour les bébés. Le personnel éducatif respecte scrupuleusement, et en partenariat avec le parent, le plan sur l'introduction alimentaire de la pédiatrie suisse : www.swiss.paediatric.org.
Le passage aux aliments solides représente une étape importante dans la vie de l'enfant. Il découvre le monde à travers la nourriture, par le biais de ses sens.

Le traiteur
Pour les enfants dès une année, c'est le traiteur qui assure les repas de midi et des fruits pour le goûter. En nurserie, le goûter se compose de compotes, de produits laitiers et de céréales. Le traiteur propose des repas sans gluten, sans porc ou végétarien. Pour les enfants souffrant d'allergies alimentaires confirmées par le pédiatre, il incombe aux parents d'amener le menu spécial ainsi que les couverts. Les menus du traiteur contiennent chaque jour : protéines, féculents, légumes, fruits, pain et au minimum quatre variétés de salades (exemple : maïs, carotte, salade verte, betterave).

En Nurserie 
Pour le confort du bébé, le personnel éducatif propose aux parents de lui donner le biberon à la maison avant de venir à la crèche, ceci pour diverses raisons. L'expérience vécue sur plusieurs années amène à conclure qu'il est très difficile de faire patienter un bébé pour le premier biberon du jour et de le donner à plusieurs bébés en même temps. Le personnel éducatif pense également qu'il est important de privilégier cet instant de calme, de partage et d'intimité entre le parent et le bébé, ceci avant qu'il commence sa journée en crèche.
Le personnel éducatif sait que cela n'est pas toujours possible, c'est pourquoi il a une certaine souplesse à cet égard, le rythme du bébé n'est pas toujours régulier à cet âge et le matin est souvent source de stress pour la famille. Toutefois, il est convenu avec les parents que s'ils n'ont pas eu le temps de donner le biberon à la maison, c'est volontiers que le personnel éducatif s'en chargera, par contre il incombe aux parents de le préparer et de l'amener tout prêt.

Il y a trois étapes dans notre manière de donner à manger à un bébé et elles sont déterminées par le stade de développement :
  • La première étape est de placer le bébé au creux du bras pour lui donner le biberon, ceci afin de créer un lien tactile, sécuritaire et chaleureux basé sur la continuité maison/crèche.
  • La deuxième étape est de placer l'enfant dans un baby relax pour lui donner les purées, ceci pour pouvoir avoir un contact visuel permanent et de pouvoir stimuler le bébé avec un sourire, une attitude participative et des encouragements. Cette étape n'intervient que quand l'enfant commence à manger solide.
  • La troisième étape est de faire manger l'enfant assis à table, ceci afin de lui permettre de partager le repas avec ses paires. Cela l'aide, entre autres, à favoriser les liens sociaux, la convivialité et l'apprentissage par l'imitation. Cette étape ne commence que lorsqu'il a acquis la position assise par lui-même.

L'enfant associe le plaisir de toucher à la joie de « faire tout seul ». Il tente de saisir la cuillère et s'exerce sans relâche. Le personnel éducatif encourage l'enfant à faire tout seul et le laisse se servir de ses doigts afin d'accéder petit à petit à une autonomie pour se nourrir. Si le personnel éducatif lui donne à manger, faute de temps ou par crainte qu'il ne se salisse, l'enfant risque de perdre son enthousiasme et son envie de devenir autonome, cela revient à le maintenir à l'état de dépendance.
L'enfant doit recevoir une alimentation très variée, ceci dès son plus jeune âge, en respectant bien sûr le tableau relatif à l'introduction des aliments, une alimentation variée permet de reconnaître les quatre saveurs de base : sucré, salé, amer et acide. Il est également important de soigner la présentation des repas, de varier les couleurs, de nommer les aliments et de verbaliser les sensations comme la saveur ou la température soit de donner à l'enfant l'envie de manger.
Il est important de le laisser construire de lui-même ses prédispositions alimentaires et de respecter ses préférences sous peine de blocage. Le personnel éducatif adopte diverses stratégies pour amener l'enfant à goûter avant de le laisser refuser un aliment.

Les trotteurs
Les enfants sont divisés en trois tables pour manger en petit comité avec à chaque fois un adulte pour les accompagner. Selon leur âge et leurs stades de développement, l'aide d'un adulte leur est proposée mais le personnel éducatif les incite à manger progressivement tout seul. Le personnel éducatif prépare les assiettes à l'avance avec un peu de chaque aliment à l'intérieur, libre à l'enfant de tout goûter ce qui se trouve dans son assiette. Le personnel éducatif mange en même temps que les enfants pour montrer l'exemple. En tout temps, l'enfant peut être resservi, seule la protéine et le féculent sont limités.

Les grands
Ils mangent ensemble à table en toute autonomie, le personnel éducatif est à disposition pour prodiguer toute l'aide dont ils pourraient avoir besoin mais en les incitant à se débrouiller seuls.
Chacun leurs tours, les enfants vont se servir eux-mêmes dans le menu proposé.
En ce qui concerne les légumes, les féculents et la protéine, les enfants n'ont pas le choix de les prendre dans leur assiette, mais du fait de se servir eux-mêmes, ils vont pouvoir gérer la quantité dont ils ont envie (sous réserve de la limite en protéine et féculent).
En ce qui concerne la salade, le personnel éducatif laisse l'enfant choisir s'il en a envie ou pas.
L'introduction de la notion de choix est très intéressante pour eux, ils se sentent grands et ont le juste sentiment d'avoir leur mot à dire.

Le goûter
A chaque goûter, les enfants ont des fruits, complété par des tartes, gâteaux, cakes, tartines préparées par les enfants dans une activité cuisine ou proposés par notre intendante. Il se peut aussi que cela soit un gâteau d'anniversaire.
A Cupidon, les ateliers culinaires sont privilégiés, raison pour laquelle la cuisine de la garderie a été conçue à hauteur d'enfant et de manière à pouvoir proposer les activités en toute sécurité. La meilleure manière de se familiariser avec les fruits et les légumes est de les découvrir soi-même : la différence entre le cuit et le cru, la différence de couleur et de goût pour le même aliment, etc. Le principal moteur de Cupidon est de donner l'envie aux enfants de goûter des aliments qu'ils repoussent généralement à cet âge-là.
Avant le repas, le personnel éducatif, en collaboration avec les enfants, chante la chanson du « Bon appétit » ou une autre mise en place par l'équipe encadrante. Pour les grands, la présentation du menu faite soit dans la salle éducative soit au réfectoire, sur la base d'un jeu didactique pour jouer sur la composition du repas proposé au quotidien.


Les soins
Les soins sont un moment privilégié pour l'enfant ; il se sent en effet intimement impliqué avec le personnel éducatif. Les soins sont une occasion supplémentaire d'échange et de contact chaleureux entre l'enfant et le personnel éducatif. Le personnel éducatif verbalise beaucoup pour accompagner les gestes, ceci afin que l'enfant apprenne à connaître son corps. Le personnel éducatif instaure un climat de confiance et une bonne collaboration. Tous ces instants sont riches et intenses et doivent être de qualité.
Les enfants du groupe des Trotteurs doivent être accompagnés puisqu'ils sont en plein processus d'apprentissage. Les enfants du groupe des Grands ont la possibilité d'accéder seuls aux toilettes, ceci en vue de les rendre autonomes d'une part et aussi afin de préserver leur intimité s'ils le souhaitent.


La sieste
Chaque enfant a la possibilité de prendre avec lui son doudou, sa lolette ou un objet cher à son cœur. Le personnel éducatif respecte les habitudes des enfants dans la mesure du possible afin de ne pas les perturber et leur permettre de ne pas appréhender le moment de la sieste.
Les enfants évoluant en nurserie dorment dans des lits à étage en filet, la crèche fournit la literie et les sacs de couchage. L'intendante se charge de la lessive.
Les enfants évoluant en garderie dans le groupe des « Trotteurs » et dans le groupe des « Grands » dorment dans des couchettes et dans les salles éducatives. La crèche fournit la literie et les couvertures. L'intendante se charge de la lessive.
Les enfants ne sont pas tenus de dormir mais ils doivent rester calmes pendant le temps de sieste afin de ne pas perturber le groupe. Si l'encadrement le permet et si un éducateur est disponible, il est possible d'emmener les enfants qui n'arrivent pas à dormir dans une autre salle.
Cupidon estime que le moment de la sieste est important pour le bien-être de l'enfant, qu'il soit bébé ou grand. Ils ont besoin, pour leur équilibre, de pouvoir se reposer, de s'isoler pour se ressourcer, rêvasser, afin de faire le plein d'énergie pour finir leur journée. L'enfant se réveille reposé et de bonne humeur la plupart du temps. Le rôle du personnel éducatif est aussi de veiller à ce que l'enfant puisse se reposer quand il le souhaite.
Quand l'heure du réveil approche, le personnel éducatif change les enfants, les habille et les accompagne au fur et à mesure de leur réveil au réfectoire, cela permet à chacun d'entre eux de reprendre ses esprits et d'émerger tranquillement. Certains n'aiment pas être bousculés dès le réveil et, ensuite, ils vont jouer jusqu'à l'heure du goûter.


Les pleurs
La partie la plus délicate concernant la sieste, ce sont les pleurs des enfants. Chaque famille, chaque parent, selon sa propre expérience, aura sa manière bien à elle (lui) de communiquer avec ses enfants. C'est ce que l'on nomme le rituel du coucher.
Inconsciemment, nous reproduisons la façon dont nous adultes étions traités quand nous étions bébés. Ceci est valable pour tout un chacun, ce qui rend cet instant pas si évident que cela, puisque nous le gérons tous de manière différente.
Nous avons coutume de demander aux parents un maximum d'informations afin que cet instant se passe le mieux possible. Le plus difficile est de coucher un enfant sachant que nous ne pourrons pas appliquer exactement le même rituel que le parent.
Le personnel éducatif aide l'enfant à s'endormir sans l'abandonner à ses pleurs. Lorsque l'on rencontre un enfant qui a de la difficulté à s'endormir, qui pleure, nous devons alors l'aider à se décharger. Le personnel éducatif offre une présence chaleureuse et réconfortante en accueillant ses pleurs et ses craintes et en verbalisant la situation. Ce renforcement positif de l'adulte vise tout simplement à le rassurer, à l'aider à renforcer son estime, il sera alors serein. De cette manière l'enfant apprend que le moment du coucher n'est pas une punition.


Les retours
Un retour de qualité chez Cupidon c'est :

De la transparence
Le personnel éducatif ne cache rien aux parents. Il adapte son discours, de façon à être constructif et positif, mais il dit les choses.
Cacher des informations ne profite à personne, le parent est en droit de savoir ce qu'il se passe dans la vie de son enfant quand il est à la crèche, même si ce sont des moments difficiles. Une partie du travail du personnel éducatif consiste à dire aux parents ce qu'il se passe mais aussi de leur expliquer ce qui est mis en place pour trouver une solution à une problématique. La plupart du temps, les parents savent très bien comment se comportent leurs enfants. Si le PE ne retransmettre que le positif, il perd en crédibilité car les parents auront le sentiment qu'on leurs cachent des informations.

Des anecdotes
Les anecdotes ont un rôle très important en collectivité car elles démontrent aux parents que, même dans un cadre collectif, les professionnels présents ont fait attention à leur enfant en particulier. Ils ont pris le temps de l'observer et de retransmettre ces petits morceaux de vie aux parents souvent en demande.

Être adaptatif
On parle ici de s'adapter aux parents. Il ne sert à rien de décrire la journée d'un enfant à un parent qui ne s'y intéresse pas plus que ça. Certains parents ne s'intéressent qu'au sommeil, d'autres qu'à la nourriture et d'autres encore seulement aux interactions sociales que leur enfant peut avoir. Le travail du PE consiste également à répondre aux besoins des parents. Il transmet les informations en fonction de la demande et de l'intérêt du parent.

Être accueillant
Un parent qui se sent le bienvenu avec un sourire, une poignée de main ou un simple « comment allez-vous ? » se sentira plus en confiance vis-à-vis du personnel éducatif. Le travail du personnel éducatif se base sur l'enfant mais si un parent n'accepte pas ou ne fait pas confiance au personnel éducatif, ce dernier n'aura quasiment aucune chance d'être accepté par l'enfant. Être accueillant c'est aussi montrer aux parents une bonne ambiance, une convivialité dans laquelle son enfant va évoluer et cela n'est pas anodin.

Être un partenaire
Le personnel éducatif reste convaincu que si face à une difficulté rencontrée par le parent ou par l'enfant, il se présentait comme un partenaire qui dirait « que peut-on faire ensemble ? », il pourrait régler bien des problèmes. « Votre enfant mord à la crèche, voilà ce que nous avons mis en place, êtes-vous d'accord avec ce que nous avons proposé et êtes-vous d'accord de continuer ce processus à la maison ? » « Votre enfant ne veut plus faire la sieste à la maison, qu'avez-vous mis en place et comment pouvons-nous vous aider à la crèche ? ». Le parent reste le premier éducateur de l'enfant, s'il nous voit comme un partenaire et non comme une concurrence, le travail autour de l'enfant en sera grandement amélioré car il s'inscrira dans la continuité maison-crèche.


La fermeture
L'heure de fermeture de la structure est fixée à 18h00. Le personnel éducatif remercie les parents de prendre au minimum dix minutes de marge afin que l'équipe en charge de la fermeture puisse faire les retours aux parents. Le personnel éducatif est parfaitement conscient que des imprévus peuvent survenir mais pour autant que cela ne devienne pas récurrent.